Rechercher

Financer la transition énergétique de votre organisation, les réponses à toutes vos questions

Mis à jour : 16 sept. 2019

Au cœur de l’actualité et des enjeux politiques, la transition énergétique présente un nouveau défi organisationnel aux acteurs économiques : celui de la rationalisation de ses ressources.

Elle s’illustre comme l’un des principaux challenges des acteurs économiques pour les décennies à venir.


Vous souhaitez impliquer votre organisation dans la mise en place d’une stratégie optimale sans savoir où commencer ? Vous pensez ne pas être concerné ou de ne pas disposer des ressources nécessaires à cette transition organisationnelle ? Voici ce que vous devez savoir.


Organisations et Transition Energétique



Dans une étude de 2019, Mazars*, cabinet international d’audit et d’expertise, partage avec nous les principales difficultés rencontrées par les organisations dans ce processus.


Tout d’abord, soulignons le fort intérêt partagé par l’ensemble des acteurs. Elles sont 57% des entreprises et 86% des collectivités territoriales à déclarer faire de la transition énergétique une priorité organisationnelle.


Comment se répartissent les principales thématiques ?

  • Les énergies renouvelables comme l’énergie solaire ou éoliennes: 22%

  • La lutte contre le réchauffement climatique: 15%

  • Une réduction des consommations d’énergies: 13%

  • L’écologie & le développement durable: 9 à 12%

  • Une réduction des énergies fossiles (pétrole, hydrocarbures): 7%.

Et pour vous, quelle serait la priorité donnée par votre organisation ?


Entamer ce processus, c’est faire face aux enjeux sociétaux avec responsabilité tout en s’assurant de développer une plus grande autonomie quant à ses ressources. 


S’assurer d’une meilleure performance dans un monde aux ressources limitées : du constat global à une application adaptée


La corrélation climat-ressources n’est plus à prouver. Hausse des températures, augmentation de l’effet de serre, fonte des glaces, nombreux sont les impacts néfastes d’une logique de production non adaptée à la réalité de ressources limitées.


A l’échelle d’une organisation, c’est essentiellement l’utilisation à grande échelle, d’énergies fossiles et une mauvaise rationalisation de l’énergie (approvisionnement, efficacité, stockage) qui sont à souligner.


Voici les dimensions sur lesquelles votre organisation devrait se concentrer pour être efficace: un approvisionnement en énergies propres d’une part, une rationalisation de la consommation énergétique d’autre part.



Des économies sur vos factures et un boost pour l’emploi


Financer sa transition énergétique, c’est également faire des économies grâce à un approvisionnement en énergie à long terme et moins coûteux.

A échelle macro-économique, la transition énergétique c’est, en outre, une estimation de création de 900.000 emplois d’ici 2050.





COMMENT ENTREPRENDRE EFFICACEMENT SA STRATÉGIE DE FINANCEMENT ?


Faire financer sa transition énergétique, un processus plus accessible qu’on ne le pense


En matière de financement, il en existe pour toutes les activités et toutes les ambitions. Les outils en place permettent aujourd’hui de financer (en partie) une très grande variété de projets.


En résumé, il existe d’une part les outils « long terme » : prêts , solutions de tiers financement (Akyla) ou encore les «investissements verts ». Il existe d’autre part des outils plus « mécaniques », rapides et fonctionnels, se voulant souvent juridiquement plus complexes mais aussi plus accessibles que les premiers :

  • Certificats d’Economies d’Energies (CEE)

  • Crédits d’impôt

  • Financements fléchés (subventions collectivités, état, europe)

  • Appels à projet

  • Labélisation/ certification

Ces outils peuvent atteindre un taux de financement jusqu’à 70% du montant total et sont ouverts à tous types organisations et activités.


Etes-vous toujours certain que votre organisation n'est pas éligible à financement ?



Un environnement souvent délicat à maîtriser



Malgré la multitude d’outils à disposition, il est important de garder à l’esprit les difficultés réglementaires et institutionnelles de ces outils. Quels sont les principaux freins rencontrés par les organisations dans leurs stratégies de financement ? L’étude évoque ensuite la « réalité économique » à laquelle se heurte les organisations dans cette réflexion.



Un manque de ressources


Le manque de ressources est la première raison évoquée. C’est un déficit qui pèse sur la capacité à agir. Quelles sont plus précisément les lacunes des organisations en stratégie de financement ?


57% des entreprises et 49% des collectivités territoriales se disent démunies en compétences humaines pour mener à bien des projets en matière de transition énergétique. Des difficultés largement explicables au vu des compétences juridiques nécessaires pour initier certains projets. Ce sera notamment le cas pour les Certificats d’Economie d’Energie ou encore financements européens (fond FEDER, LIFE etc.), mais aussi et surtout lorsque la stratégie de financement se fonde sur un cumul des dispositifs.

74% des entreprises et 54% des collectivités territoriales n’ont pas de personne/service en charge de la transition énergétique.


Enfin, sur le plan des ressources financières, seules 39% des entreprises déclarent disposer de ressources suffisantes (53% de grandes entreprises et 29 de petites entreprises) pour faire aboutir leurs projets.


En dépit de l’efficacité substantielle des outils de financement en place, ¾ des organisations font face à une réalité qui ne leur permet pas d’avancer en cohérence avec les enjeux de compétitivité et sociétaux qui sont les leurs.

Les subventions sont un milieu opaque et peu accessible, dans lequel seules quelques organisations ayant internalisé les compétences nécessaires sont en capacité de mener de réelle stratégie de financement.


Pourtant, et face au contexte climatique, les pouvoirs publics allouent chaque année un budget en constante augmentation.

Du côté de l’ADEME, c’est un budget augmenté de plus de 50% en 2017 et 2020 pour inciter massivement au financement de l’énergie renouvelable.


Exemple 1 - Evolution du Fond Chaleur, principal outil de financement de l’ADEME:



Bien que ce ne soit pas à proprement parler un financement public, l'analyse du cours EMMY démontre aussi cette tendance avec un prix en KWh/ cumac ayant plus que doublé en 10 ans.


Exemple 2- Evolution du marché "spot" CEE




Dans l’attente d’un système d’aide simplifié et d’une communication institutionnelle plus efficace, ce sont chaque année des centaines de milliers d’euros non alloués aux entreprises éligibles, faute de demandes.


Sera-t-il le cas de votre organisation ?



Des difficultés à développer une vision stratégique


La mise à disposition seule d’aides financières n’est plus suffisante pour enclencher le mouvement de la transition énergétique.

L’ensemble de ce système de financement est tel qu’il ne joue que très partiellement son rôle d’incitation laissant de surcroît les plus petits acteurs en dehors de toute opportunité.


Il est néanmoins possible, pour toute organisation, d’optimiser son financement et anticiper de manière efficace les évolutions réglementaires. Vous voilà bien informés.





RESILIO EXPERTISE : UN ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISÉ POUR LE FINANCEMENT DE LA TRANSITION ENERGÉTIQUE

RESILIO vous accompagne dans votre projet de transition énergétique, avec une solution " clé en main ".


Stratégie de financement - Mise en œuvre de la stratégie - S’assurer d’être en cohérence avec la réglementation






65 vues0 commentaire